Oser les maux!

Présentation…

Nathalie Safraouine

Photographe

Étudie à EFET L’Ecole de la Photographie à Paris 

Mon premier appareil photo je l’ai eu à 10 ans.

J’ai vite développé une grande sensibilité visuelle. 

Je m’émerveillais devant toute la poésie de mon monde imaginaire.

J’observais les architectures et leurs symétries ainsi que chaque point de vue possible.

La nature avait une géométrie si harmonieuse qu’elle me captivait lors de mes rêveries quotidiennes.

J’ai 41 ans et durant ma vie de femme je me suis souvent rendu compte de l’oscillation de l’amour que je portais à mon image.

Adolescente quand  je croisais mon reflet dans un miroir j’essayais de m’y reconnaître.

Le physique représente t’il la personne que nous sommes?

Cela influence t’il à quel point on se trouve aimable?

Jeune femme je devais être belle pour plaire aux autres avant de me plaire à moi.

D’autres personnes avaient ils ce pouvoir de me rendre jolie?

Avais je envie de le leur donner?

Comment auraient ils pu d’ailleurs m’apporter ce que la plupart ne se donnaient pas à eux même?

J’ai alors posé mon regard sur ces autres.

Je voyais que cette complexité ne m’était pas exclusivement réservée.

Leurs singularités n’étaient cependant pas toujours exprimées par des complexes.

Beaucoup l’assumaient en rendant leurs particularités belles.

Nous sommes si nombreux et si différents pourtant il me semble que nous cherchons tous la même chose.

Quand je suis devenue mère j’ai vue toutes les capacités de mon corps. 

Ce moment où il fut le plus éloigné de l’image que j’en avais a était le premier pas vers l’estime de moi.

Le corps et le coeur peuvent être aussi forts que fragiles mais rien n’est plus doux que lorsqu’ils sont en paix.

L’estime de soi n’est jamais complètement acquise mais elle a un lien avec notre chemin de vie.

Il y a là une quête à poursuivre car c’est de la que part tout le reste.

Savoir se considérer avec douceur et bonté influence réellement  notre parcours.

Ne plus se cacher derrière une fausse image .

Avec honnêteté et vulnérabilité être soi pour permettre aux autres de faire de même.

Ainsi vivre pour de vrai notre vie.

Alors est naît ce projet en collaboration avec Laure Aussenac Psychologue: Oser les maux!

Ensemble nous travaillons pour vous mettre en lumière grâce à la phototherapie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :